Session d'examens dans l'Enseignement supérieur

Dans le décret «Paysage » du Ministre de l’Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS), une « unité d’enseignement » regroupe plusieurs cours. Pour que celle-ci soit validée, l’étudiant doit donc réussir chaque épreuve liée à cette unité d’enseignement. Partant de ce constat, certaines Hautes Écoles ont dont interprété le décret, estimant que si l’étudiant avait échoué à l’une des épreuves d’une unité d’enseignement, il devrait repasser le tout – mêmes les épreuves réussies en juin – pour valider ladite unité. 

 « Ce qui se passe, c’est que le décret Marcourt est en effet peu clair sur le sujet et laisse donc la porte ouverte à n’importe quelle interprétation. Au Parlement, le Ministre avait pourtant été mis en garde sur cette imprécision dans son texte, mais il n’y a de pire sourd que celui qui ne veut entendre… Depuis quelques jours, le Ministre se répand en déclarations et annonces tentant de rassurer les étudiants. Mais aucune déclaration dans la presse n’a de force de loi ! Le Ministre doit donc amender son décret et cela doit passer par le Parlement, sinon c’est prêcher dans le désert », explique Françoise BERTIEAUX, Chef de Groupe MR au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

 La question est « Le Gouvernement va-t-il enfin prendre ses responsabilités en écrivant ces deux lignes d’amendement au décret Marcourt et le faire voter avant la fin de la session d’examens ? » ou le MR devra-t-il une fois de plus, comme avec la Ministre Milquet, venir à la rescousse en écrivant cette proposition de décret ?