Cours d'éducation à la vie sexuelle et affective

De plus en plus de femmes sont aujourd’hui victimes de violences verbales et physiques ; le nombre de relations sexuelles non consenties est en augmentation et le nombre d’IVG pratiquées chez les très jeunes filles progresse chaque année. Le MR plaide pour la mise en place de cours d'éducation à la vie sociale et affective pendant les jours blancs.

Pour le MR, la lutte contre ces phénomènes passe obligatoirement par une meilleure éducation à la vie sexuelle et affective. Le respect et le droit à la différence cela s’apprend ! Hélas, si dans les mots, la mise en place de ces cours fait partie des grandes priorités des majorités régionales et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le MR constate que les trop nombreux Ministres en charge du dossier ne parviennent, une fois de plus, pas à s’accorder sur la méthodologie à mettre en place ni sur le moment le plus opportun dans la scolarité des enfants pour donner ces cours.

A l’occasion de la Saint-Valentin, les Députées Françoise BERTIEAUX et Chantal BERTOUILLE rappellent que ces cours à la vie relationnelle et affective pourraient facilement être organisées dans l’école par le secteur associatif durant les jours blancs, période de l’année durant laquelle les élèves ne sont pas encore en vacances et durant laquelle les équipes éducatives sont majoritairement occupées par les corrections d’épreuves, et ce, sans charger plus encore la barque des enseignants. 

« Nous sommes tous d’accord sur l’importance de ces cours, les Gouvernements ne s’accordant pas sur la méthode, le MR propose donc que l’on suive la piste des jours blancs… Piste qui a été insuffisamment exploitée ! », rappellent les Députées MR.