Rentrée scolaire

Ces derniers jours, la presse se fait l’écho de bien inquiétantes nouvelles. En effet à quelques jours seulement de la rentrée scolaire, de nombreux enfants sont toujours sans école aussi bien dans le maternel que le primaire faute de places suffisantes dans les écoles bruxelloises.

Ainsi, à Anderlecht, 650 enfants n’ont pas de place en maternel et 300 en primaire et ce, malgré le plan d’urgence mis sur pied par l’ancien Ministre des bâtiments scolaires Jean-Marc Nollet (Ecolo) et d’aucuns déclaraient à priori comme une réussite. Comment l’expliquer alors qu’Anderlecht a participé à ce plan d’urgence ? S’agit-il là d’une mauvaise estimation de nombre de places nécessaires ? Et d’autres communes connaissent également une situation critique telles que Saint-Gilles, Forest, Molenbeek ou Bruxelles-Ville.

« Au-delà du drame scolaire, c’est un véritable drame social qui se joue devant nous ! Car devant cette situation et eu égard à l’âge de ces enfants, certains parents avouent ne pas avoir d’autre alternative que de renoncer à travailler pour les garder à la maison. En 2014, c’est une honte… sachant que seule l’imprévoyance du Gouvernement PS-cdH-Ecolo, face à un boom démographique pourtant depuis longtemps annoncé, est fautive », déplore Françoise BERTIEAUX, Chef de Groupe MR au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dès lors, le MR demande la convocation de toute urgence – cette semaine encore – de la Commission de l’Education afin de faire toute la lumière sur la situation avant la rentrée scolaire et de connaître les dispositions prises par le Gouvernement permettant d’offrir une place dans une école à TOUS les enfants en âge d’obligation scolaire.