Les Député(e)s MR en tête de peloton de l'activité parlementaire

S'ils n'étaient pas libéraux, on pourrait qualifier les Député(e)s MR de «stakhanovistes.» 

Les Députés MR sont en tête de peloton de l'activité parlementaire, et d'ailleurs, s'ils n'étaient pas libéraux, on pourrait les qualifier de "stakhanovistes." Ils sont, en effet, à la pointe de l'activité parlementaire dans pratiquement toutes les assemblées, les champions du dépôt de propositions, des questions écrites et des interventions. C'est, en tous cas, ce que constate ce vendredi Le Vif dans le cadre d'une enquête au cours de laquelle l'hebdomadaire et journal d'information en ligne a scruté le travail effectué par trente-cinq "Députés vedettes," analysant l'ensemble de leur production. Le Vif explique que c'est sur la base du travail parlementaire quantifiable accompli depuis le début des législatures - 2010 pour les régionaux, 2011 pour les fédéraux -, qu'il a classé les plus actifs, les plus impliqués. 

Critères retenus: leur présence en séance plénière et en commission, leur force de proposition (propositions de loi, de résolution, de décret, d'ordonnance déposées), la défense de leurs idées (le nombre d'amendements défendus) et leur travail de contrôle ou d'évaluation (les questions écrites, les questions orales, les interpellations du gouvernement). 

On constate ainsi qu'à la Chambre des Représentants, Daniel Bacquelaine, Chef de groupe MR, a été l'auteur du plus grand nombre de propositions de lois (132) et que Denis Ducarme (94% de présence), y était le maître des questions écrites (406). Le Chef de groupe réformateur, qui a enregistré un taux de présence de 100%, avait aussi déposé à la Chambre 7 projets de loi, adressé 5 questions écrites, a fait 6 interpellations dans l'hémicycle, y a posé 5 questions orales et a participé à 5 révisions d'articles. En plus de ses nombreuses questions écrites, Denis Ducarme avait déposé à la Chambre 71 propositions de loi, 5 projets de loi, y avait posé 69 questions orales, avait été rapporteur à trois occasions et participé à 2 révisions d'articles. Toujours à la Chambre, voici les performances des autres Députés MR au cours de la période recherchée par Le Vif: Jacqueline Galant: 100% de présence, 79 propositions de loi, 3 projets de loi, 27 questions écrites, 4 interpellations, 92 questions orales, rapporteur à 8 reprises. François-Xavier de Donnéa: 79% de présence, 40 propositions de loi, 20 questions écrites, 9 questions orales et 2 révisions d'articles. Charles Michel: 79% de présence, 36 propositions de loi et 3 révisions d'articles. 

Au Sénat, Richard Miller (92% de présence) cartonnait avec 24 propositions de résolution, 22 propositions/projets de loi, 82 questions écrites, 15 questions orales et 142 demandes d'explication. Jacques Brotchi (74% de présence) comptait 8 propositions de résolution, 39 propositions/projets de loi, 5 questions écrites, 12 questions orales et 12 demandes d'explication. 

Au Parlement wallon, Willy Borsus (100% de présence), Chef de groupe MR et le Député Jean-Luc Crucke (91% de présence) se distinguaient par leur omniprésence dans tous les débats et une activité qui survole de très haut tous les autres élus, toutes catégories de travail parlementaire confondues. Le premier y avait déposé 41 propositions de décret, 31 propositions de résolution, y avait fait 31 interpellations, avait posé 236 questions orales, 41 d'actualité, plus 1.494 questions écrites et 8 interventions dans les débats. Pour Jean-Luc Crucke, c'étaient 13 propositions de décret, 17 propositions de résolution, 25 interpellations, 610 questions orales, 33 questions d'actualité, 452 questions écrites et 6 interventions dans les débats. Richard Miller (96% de présence) c'étaient 8 propositions de décret, 11 propositions de résolution, 9 interpellations, 73 questions orales, 3 questions d'actualité, 96 questions écrites et 3 interventions dans les débats. Serge Kubla (87% de présence) enregistrait 8 propositions de décret, 6 propositions de résolution, 1 interpellation, 2 questions orales, 1 question d'actualités, 4 questions écrites, 3 interventions dans les débats. 

Au Parlement de la Communauté française, les animateurs les plus actifs étaient Françoise Bertieaux (94% de présence, 116 propositions de résolution, 50 interpellations, 38 questions orales, 13 questions d'actualité, 75 questions écrites et 17 amendements), Richard Miller (100% de présence, 43 propositions de résolution, 24 interpellations, 123 questions orales, 6 questions d'actualité, 42 questions écrites, 8 amendements) et…Jean-Luc Crucke (100% de présence). Il y détenait le record des propositions de décret (21), des questions orales (303) et des questions écrites (136). Plus 32 propositions de résolution, 31 interpellations, 31 questions d'actualités et 6 amendements. Willy Borsus (83% de présence) avait enregistré12 propositions/projets de décret, 10 propositions de résolution, 4 interpellations, 20 questions orales, 13 questions d'actualité, 26 questions écrites et 4 amendements. Françoise Schepmans (89% de présence) y comptait 11 propositions/projets de décret, 28 propositions de résolution, 14 interpellations, 18 questions orales, 6 questions d'actualité et 12 questions écrites. Pour Jacques Brotchi (89% de présence), c'étaient 2 propositions/projets de décret, 22 propositions de résolution, 5 interpellations, 21 questions orales, 4 questions d'actualité, 1 questions écrite et 7 amendements. Serge Kubla (83% de présence) comptait 5 propositions de résolution, 1 question orale et 1 amendement, tandis qu'Alain Destexhe (100% de présence) y avait 23 propositions de résolution, 14 questions orales, 13 questions d'actualité et 54 questions écrites. 

Au Parlement bruxellois, Françoise Schepmans (100% de présence) avait déposé 8 propositions de résolution, 23 propositions d'ordonnance et 1 amendement, et Françoise Bertieaux (90% de présence) comptait 3 propositions de résolution, 6 interpellations, 3 questions orales, 1 question d'actualité et 16 questions écrites. Pour Alain Destexhe (95% de présence), c'étaient 1 proposition de résolution, 4 propositions d'ordonnance, 1 question orale, 3 questions d'actualité, 29 questions écrites et 2 amendements. Jacques Brotchi (71% de présence) y comptait 2 questions orales. 

Les Députés, tous partis confondus, ont affirmé au Vif que c'est en commission - spécialisée dans un domaine - que les Parlementaires retroussent réellement leurs manches, que c'est là que se construit l'avenir des textes. "Cette partie du travail s'est considérablement accrue ces dernières années, car les commissions accomplissent des tâches auparavant dévolues à l'assemblée plénière," a expliqué Richard Miller, Et d'ajouter que le travail pourrait en outre s'effectuer ailleurs, hors de l'hémicycle: "le travail de Député, c'est aussi la représentation locale, ce n'est pas d'être tout le temps en séance, c'est aussi aller sur le terrain, participer à des colloques, recevoir des syndicalistes, des associations... Une activité qui peut difficilement être quantifiée…." 

Quant aux présences et à leur efficacité, "on peut être là à toutes les sessions et ne pas ouvrir la bouche, ce qui ne sert à rien," a constaté Jean-Luc Crucke. Notre Député wallon et communautaire très actif, qui détient le record des propositions de décret, des questions orales et des questions écrites à la Communauté française, accorde plus de crédit au décompte des questions orales. Un critère qui, selon lui, croisé avec le taux de présence, permet de repérer les "présentistes" et l'investissement des députés. 

Le Vif a aussi constaté que les majorités de plus en plus complexes, compliquent le travail, que de nombreux députés estiment que l'un des rôles essentiels d'un Parlementaire est de contrôler l'exécutif. Pour ce faire, les élus ont un outil: l'interpellation. "C'est à mes yeux, le critère le plus significatif pour évaluer un député…," déclare Françoise Schepmans, Député bruxelloise et communautaire, qui renoncera à ses mandats dès qu'elle sera bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean: "Je ne peux pas faire correctement deux, voire trois boulots à plein-temps," explique la Parlementaire MR.