Inscriptions

La Cour d’appel de Bruxelles a rendu son jugement : la Fédération Wallonie-Bruxelles est condamnée pour son application du décret Inscriptions et devra verser 5.000 euros de dommages et intérêts à la famille d’une enfant à haut potentiel. Le Groupe MR se réjouit de cette décision qui rend justice à la ténacité de ces parents qui auront tenu bon pendant ces 5 années en attente d’un jugement. 

 « Ce jugement est révélateur de ce que nous dénonçons depuis le début : la CIRI (Commission Interréseaux des Inscriptions) fonctionne à sa guise et dans une certaine opacité ! En effet, les délais qu’elle s’octroie pour trancher les dossiers sont illégitimes et nuisent aux intérêts des enfants », regrette Françoise BERTIEAUX, Chef de Groupe MR au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

 Rappelons tout de même que la CIRI est en réalité une version « détournée » de ce que tous les acteurs de l’enseignement réclamaient après le flop du fameux décret Lotto. L’attente se portait sur la création d’une plateforme composée des réseaux de l’enseignement et des parents pour dépatouiller les listes d’attente en fin d’année scolaire… Ce qui est le cas certes, mais la CIRI est dans les faits pilotée par le cabinet ministériel et, donc, politisée par la majorité PS-cdH. 

 « La CIRI fonctionne sans aucune transparence, s’octroyant – sans aucun contrôle externe – le droit de juger un cas médical, d’une priorité pédagogique, etc. Sans oublier sa communication impersonnelle avec les familles », conclut Françoise BERTIEAUX. 

 Le MR réitère sa demande de supprimer le décret Inscriptions et la CIRI sous sa forme actuelle.