Financement différencié

Le MR apprend que la Ministre de l’Enseignement Joëlle Milquet (cdH) va ponctionner une partie des subventions accordées aux écoles dites en discrimination positive pour financer ses nouvelles politiques dont la remédiation immédiate et la lutte contre l’échec scolaire. La Ministre s’attaque donc, au travers du budget 2015, aux écoles les plus en difficulté !

« La Ministre de l’Enseignement va donc frapper à l’aveugle pour financer 350 engagements supplémentaires – ce qui va grever une fois de plus sur le long terme le budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles – qui ne seront visiblement pas forcément destinés à travailler dans les écoles chez qui elle ponctionne, mais qui seront répartis dans toutes les écoles de la Fédération. Mme Milquet annonce donc ces 350 engagements (au lieu de 750 en juillet) sans aucune projection sur la façon dont elle devra saucissonner ces équivalents temps plein entre ces différentes écoles et quelle sera donc l’efficacité réelle de sa politique ! », dénoncent le Président du MR Olivier CHASTEL et la Cheffe de Groupe MR au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Françoise BERTIEAUX.

Tous deux dénoncent, par ailleurs, un projet qui frappera durement des écoles situées dans des communes déjà touchées par d’importantes difficultés socio-économiques. Avec ce projet, la Ministre de l’Enseignement fait donc exactement l’inverse de ce qu’il faudrait faire !

Depuis plusieurs années déjà, le MR réclame une évaluation indépendante des mécanismes et des montants du financement différencié. En effet, à l’heure actuelle, personne ne sait si les montants alloués à cette politique sont suffisants ? Insuffisants ? Voire efficaces ? C’est désormais devenu une urgence avant que Mme Milquet ne frappe à l’aveugle !