Inscriptions

A quelques jours de la rentrée scolaire, le MR apprend que 307 élèves (287 à Bruxelles et 20 en Wallonie) sont toujours, aujourd’hui, sans école. 

La CIRI indique ainsi qu’outre la procédure d’inscription imposée en 1ère secondaire, la pénurie de places dans les établissements scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles aggrave plus encore la situation de nombreuses familles. Et si la tension est particulièrement forte en région bruxelloise, cela tend également à s’aggraver dans les provinces de Liège et du Hainaut. 

« Une situation dramatique à laquelle la Ministre de l’Enseignement répond par le même laïus depuis maintenant 4 ans, à savoir « il reste des places dans plusieurs écoles ». Peut-être… mais ces écoles ne correspondent pas aux choix pédagogiques et géographiques des parents, Mme la Ministre ! Et depuis 4 rentrées scolaires à présent que Mme Simonet est en charge, rien n’a été fait pour rendre ces écoles plus attractives. Cette réponse-toute-faite ne satisfait ni les parents, ni les directions. Il est temps d’agir ! », répète Françoise BERTIEAUX, Chef de Groupe MR au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

Au vu de la gravité de la situation, le Groupe MR a demandé au Président de la Commission de l’Education et au Président du Parlement de réunir, avant la rentrée scolaire, la Commission de l’Education afin d’entendre la Ministre de l’Enseignement Marie-Dominique Simonet (cdH) sur les dispositions qu’elle compte prendre dans ce contexte. 

Mais alors que le Président la Commission de l'éducation Jean-Luc CRUCKE était tout à fait disposé à réunir sa Commission dans les plus brefs délais, les Chefs de groupe de la majorité PS-cdH-Ecolo ont eux fait connaître leur réponse face à la demande MR: c'est non ! La Ministre ne viendra donc pas s'expliquer au Parlement. 

"Le refus de la majorité est scandaleux! C'est d'une part parfaitement irrespectueux face à la détresse de ces enfants et parents, et d'autre part, c'est faire preuve d'un total déni de démocratie que de refuser qu'une Ministre vienne s'expliquer devant les parlementaires par rapport à une situation que, visiblement, elle ne parvient pas à résoudre les années passant. Il semblerait donc que, pour le PS-cdH-Ecolo, le sort de ces familles ne vaut pas que la Commission se réunisse avant la date prévue de la rentrée parlementaire", soulignent la Cheffe de Groupe MR au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Françoise BERTIEAUX et le Président MR de la Commission de l'éducation Jean-Luc CRUCKE